Le Groupe municipal Clapiers durable et participatif défend au jour le jour des valeurs de transparence, d'honnêteté, de responsabilité et de citoyenneté.


Compteur Linky : donnons la liberté à chacun de son installation chez soi

 

Clapiers est touché en ce mois d’avril 2019 par la vague de remplacement des anciens compteurs électriques par des compteurs Linky.

 

Ces derniers sont des compteurs communicants permettant à terme de moduler la tarification de l’énergie électrique.

 

Etonnamment, malgré un déploiement déjà important sur le plan national, aucune offre tarifaire ou tendant à des économies d’énergie n’est proposée par les opérateurs.

 

Il ne reste donc des compteurs Linky que le danger :

- des rayonnements du courant porteur en ligne,

- du risque d’utilisation commerciale abusive des habitudes de vie de chacun, habitudes de vie suivies en temps réel,

- et enfin de l’augmentation du forfait pour certains usagers.

 

En effet, les compteurs Linky sont aussi sensibles à la partie de la puissance électrique qui est renvoyée dans le réseau (propriété des moteurs et de façon moindre des appareils électroniques) ce qui n’était pas le cas précédemment.

 

Les compteurs Linky possèdent un disjoncteur interne coupant le courant en cas de demande de puissance dépassant celle souscrite.

 

Il faudra en réalité souscrire entre 10 et 25 % de puissance supplémentaire ce qui peut faire sauter une tranche et obliger à un abonnement beaucoup plus onéreux.

 

Compte tenu des réticences et des craintes d’une partie de la population, compte tenu d’une forte mobilisation citoyenne et d’une forte résistante civique, près de 800 maires ont signé des arrêtés municipaux permettant à leurs concitoyens d’exercer leur liberté d’accepter ou non la pose de ces compteurs.

 

A Clapiers, le Maire sollicité plusieurs fois en conseil municipal par les 3 listes d’opposition « Faire réussir la gauche au service des Clapiérois », « Changeons d'air ! Fier d’être clapiérois » et la nôtre, « Clapiers durable et participatif », refuse de prendre cet arrêté.

 

Il oblige donc les Clapiérois à agir individuellement en demandant, s'ils ne veulent pas la pose d'un compteur Linky, à ENEDIS, par lettre recommandée avec accusé de réception et copie d'une pièce d'identité, de s'abstenir du renouvellement chez eux.

 

Clapiers, le 9 avril 2019

 

Télécharger
Modèle de lettre de refus du compteur Linky
LettreRefusPoseLinkyModèle.docx
exe Fichier 10.4 KB

Pour vous

Nous souhaitons permettre la participation du plus grand nombre à la vie de la cité, en informant au mieux nos concitoyens.

 

Etre informés de l'augmentation indue des impôts communaux, d'une fermeture de classe, de celle du bureau de Poste l'été, de la dissolution de l'Office Municipal des Sports et de la Culture, du moratoire sur la construction de la Ligne 5 du Tramway, des conséquences de la création de la Métropole, des enjeux liés au projet du nouveau quartier du Castelet, de l'incendie de deux logements communaux, du projet immobilier face à l'église et de nombreux autres sujets cachés par la Majorité municipale : c'est un droit !

 

Eviter les gaspillages de fonds publics, les petits arrangements entre amis, les dépenses excessives de communication et les investissements non durables : c'est un devoir !

Adieu le Tramway à Clapiers ?

La Ligne 5 de Tramway devait desservir Clapiers en 2017.

Nous devons cette décision éclairée à Georges Frêche.

 

Le premier Conseil d'Agglomération de ce mandat, dédié spécialement au Tram, en a décidé autrement en juin 2014 : un moratoire sur les travaux a été voté.

Le Maire de Clapiers était absent de la séance mais il a fait voter son suppléant (un de ses maires-adjoints) "Pour" l'arrêt des travaux !!!

Le Maire de Clapiers est donc allé ce jour-là à l'encontre de l'intérêt des Clapiérois.

 

Le 21 février 2019, le Maire de Clapiers a ensuite voté "Contre" la réalisation de cette même Ligne 5 de Tramway sur le sol de la commune de Montpellier !!!

Il était à nouveau absent et cette fois-ci, il a confié son pouvoir à un opposant montpelliérain du Président de la Métropole : pas vraiment adroit !

Son vote "Contre" a été délivré sans aucune explication ce qui constitue une deuxième inconséquence.

 

 

Nous regrettons certes que le Tramway n'arrive pas à Clapiers en même temps qu'il desserve Montpellier mais nous ne pouvons que nous réjouir de cet équipement qui va réduire la pollution sonore et atmosphérique.

 

C'est bien que, sur la partie Sud, le nouveau tracé traverse les quartiers populaires et donc ait vocation à drainer plus d'usagers du service public de transport en commun.

 

C'est bien que les quartiers Hôpitaux-Facultés et Agropolis soient bientôt irrigués par ce transport moderne et écologique.

 

N'oublions pas que 70 % des Clapiérois y travaillent et pourront donc profiter de ce Tram.

 

La Déclaration d'Utilité Publique - qui fait foi et "qui fait loi" - prévoit toujours un terminus à Clapiers.

 

Le Tram viendra donc chez nous, à condition que certains élus n'y mettent pas à nouveau des obstacles.

 

    Clapiers, le 18 mars 2019



Fin du projet immobilier face à l'église

La Municipalité vient de stopper le projet immobilier de 50 logements en face l’église : nous nous en félicitons.

 

Cette reculade est une grande victoire citoyenne : elle est due à la mobilisation sans faille de l’Association Protection Centre Ancien Clapiers présidée par Samuel Morcillo.(apca.clapiers@gmail.com)

 

Près de 1.000 Clapiérois ont signé la pétition condamnant ce projet particulièrement inadapté et longtemps caché par la Municipalité.

 

Nous concernant, nous exigeons que tout nouveau projet d’aménagement face à l’église fasse l’objet d’une vraie concertation de la population.

 

Clapiers, le 18 septembre 2016


Impôts : nous défendons les Clapiérois au jour le jour

Devant l'obstination têtue de la Majorité d'augmenter en 2016 de 294.000 € les impôts communaux - sans aucune justification valable - nous sommes intervenus très clairement lors du Conseil Municipal en date du 15 mars 2016.

 

Nous avons condamné ce matraquage fiscal (cf. déclaration de Michel Chastaing).

 

En 2016, la Commune de Clapiers prélèvera 20 % d'impôt de plus par habitant que la moyenne des communes de la même taille en France.

 

Alors que pour ces communes, en 2015, la quasi totalité de l'impôt par habitant (451 €) a généré 436 € d'investissement !!!

 

Pour notre Commune, signe de mauvaise maîtrise des dépenses publiques, les 500 € d'impôt par habitant ont été dépensés aux 2/3 en fonctionnement (soit 328 € qui se volatilisent tous les ans) et seulement 1/3 a été capitalisé sous forme de travaux neufs ou d'entretien, soit 172 € à peine !!!

 

Clapiers, le 2 avril 2016


Ordures ménagères à Clapiers : suppression de la collecte du lundi !!!

La poubelle grise ne sera plus ramassée le lundi à partir du 11 janvier 2016 !!!

 

Il ne reste donc plus qu'une seule collecte : le vendredi.

 

Le Service Public régresse tout comme l'hygiène, avec des poubelles grises menaçant de devenir malodorantes aux fortes chaleurs.

 

La Mairie a mal informé la population en écrivant dans  La Lettre de la Commune n° 19, parue début janvier, que "Cette réorganisation ... a également comme conséquence de modifier vos jours de collecte", ce qui est faux puisque les mercredis, jeudis et vendredis, les poubelles, respectivement oranges, jaunes et grises, continueront à être collectées.

 

Clapiers, le 11 janvier 2016


Services Techniques transférés à la Métropole

A compter du 1er janvier 2016, l’essentiel du personnel des services techniques municipaux a été transféré à la Métropole (compétences voirie, espaces verts, nettoyage des lieux publics, hydraulique, éclairage public).

Le territoire de la Métropole a été découpé en 7 pôles territoriaux, Castelnau le Lez étant le siège du pôle « Vallée du Lez », regroupant 6 communes : Castelnau le Lez, Clapiers, Le Crès, Jacou, Prades le Lez et Montferrier sur Lez.

Les agents techniques ne seront plus polyvalents, ni affectés à leur ancienne commune, mais au contraire spécialisés et regroupés par compétences pour intervenir en tous lieux du territoire du pôle.

Clapiers, le 13 janvier 2016



La Municipalité transforme sans préavis le Repas des Aînés en goûter

 

La Municipalité a transformé en ce mois de janvier 2016 le traditionnel repas-spectacle des Aînés en un goûter-dansant.

 

La manifestation existait pourtant depuis plus de 20 ans.

 

Devant le succès rencontré, elle avait même été déplacée de l’Ostau, où la salle Dezeuze s’avérait trop petite, au Gymnase Joël Abati.

 

La Municipalité n’a fourni aucune explication quant à ce subit changement.

 

Le goûter a attiré moitié moins de participants que le repas traditionnel.

 

Clapiers, le 24 janvier 2016

Fermeture en Maternelle

La classe fermée à la rentrée précédente pour 3 élèves de moins n'ouvre pas cette année malgré 5 élèves de plus.

30 élèves en moyenne par classe, ce sont les enfants, les parents et les enseignants qui vont souffrir. Le Maire n'a pas daigné demander la réouverture. Il est vrai qu'il n'avait pas bougé le petit doigt lors de la fermeture. La Mairie avait tu la décision de l'Administration. Le sujet, tabou aux yeux de certains, n'a jamais été abordé dans les médias municipaux.


Clapiers, le 10 août 2015

Le service public recule à Clapiers

La Poste, la Maternelle, le Collège voient leurs moyens réduits.

La Dotation Globale horaire du Collège François Mitterrand est amputée de nombreuses heures.

La Maternelle tourne à 30 élèves par classe avec une classe de moins depuis déjà un an.

Une nouveauté dont les Clapiérois se seraient bien passés : la Poste a fermé au mois d'août.
Les horaires hebdomadaires avaient déjà été réduits courant 2015.

Le Maire était au courant de cette fermeture estivale depuis le mois de mars mais il a fait de la rétention d'information.

Bel exemple, si l'on peut dire, de contrôle de l'information.

A Jacou, la Poste a aussi fermé en août mais seulement l'après-midi.


Clapiers, le 20 août 2015




Nous sommes signataires de la Charte Anticor "Contre la corruption, pour l'éthique en politique"


Notre liste « Clapiers durable et participatif » a choisi de se conformer aux engagements édictés par la Charte Anticor.

 

L’association Anticor (cf. infra ses objectifs) œuvre pour la transparence de la vie publique.

 

Notre liste s’est trouvée parfaitement en phase avec ces nouvelles exigences :

 

-          non cumul des mandats,

 

-          bonnes pratiques de gestion,

 

-          reconnaissance de l’opposition,

 

-          participation citoyenne,

 

-          publicité des informations,

 

-          engagement d’exclure tout élu mis en examen pour un délit d’atteinte à la probité,

 

-          prévention du trafic d’influence,

 

-          choix d’organismes prêteurs « éthiques ».

 

C’est Madame Danièle Pellier, représentante locale d’Anticor, qui est venue le 26 février  2014 signer à Clapiers cette Charte, conjointement avec Michel Chastaing.

 

200 listes en France et près de 20 dans l’Hérault (dont la liste de Philippe Saurel à Montpellier) se sont engagées comme nous.

 

Pour notre liste « Clapiers durable et citoyen », indépendante des partis politiques, cette démarche était symbolique de notre volonté de sauvegarder et de faire vivre la démocratie locale.

 

Nous sommes encore « scotchés » que seulement 1 % des listes en présence (21.186 dans les communes de plus de 1.000 habitants où le scrutin de liste s’applique) aient cru bon de rejoindre ce mouvement !


 

Objectifs d’Anticor


 

L’association Anticor est un groupe de pression militant et une force de propositions qui a pour objectif de rendre les citoyens plus vigilants et les hommes politiques plus rigoureux dans leur gestion des affaires publiques.

 

Elus et citoyens affirment qu’il est possible de faire de la politique autrement, sans pratiquer le clientélisme, sans tricher et en écartant de la scène politique tous ceux qui ont commis des délits dans l’exercice de leur fonction.

 

Anticor soumet ses propositions et sa charte aux candidats à chaque élection, publie leurs réponses et leurs engagements et vérifie qu’ils se tiennent aux promesses qu’ils ont formulées.

 

Anticor appelle à un sursaut politique et citoyen en faveur de la prime électorale à l’éthique des candidats : une prime à la morale existe, là où les problématiques de la bonne gestion publique, de l’éthique, des nouvelles pratiques sont vigoureusement portées par un candidat en campagne.