Les tribunes libres du Groupe "Clapiers durable et participatif"


 

 

Mandat 2014/2020 : quel réel bilan financier ?

 

  

Dépenses de gestion courante : + 502.375 € (de 3.977.396 à 4.479.771 €), soit une dérive en 6 ans de + 12,6 % (inflation cumulée de + 4,6 %).

 

Dotations annuelles de l’État : - 500.000 € (de 769.389 à 281.130 €).

 

 

Taxes foncières + Taxe d’habitation = + 500.000 € par an

(de 2.599.075 à 3.090.000 €).

Cette croissance de 19 % est venue exactement compenser le désengagement de l’État.

 

En augmentant par 2 fois la Taxe d’habitation (majoration du taux en 2016 puis réduction de l’abattement général à la base en 2017), la Municipalité a fait payer l’austérité de l’État aux Clapiérois.

 

Travaux = 840.000 € HT par an seulement

(le montant de la récupération de TVA atteste de 6.030.000 € TTC de travaux en 6 ans),

avec seulement 26 % d’autofinancement et 46 % d’emprunt !!!

 

Dette communale hors Gendarmerie =

+ 1.000.000 € (de 2.337.456 à 3.308.339 €) !


La Municipalité a donc fortement dégradé

les finances de notre Commune.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

 

 

 

BONNE ANNEE 2020 !!!

 

  

Le Groupe municipal « Clapiers durable et participatif »

vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Vœux de santé, bonheur et de réussite pour vous et votre entourage.

Vœux de cohésion citoyenne et sociale au niveau français

Vœux de paix et de concorde sur la scène internationale.

Vœux de fortes avancées en faveur de l’environnement et à la hauteur des enjeux climatiques.

Et que cette année 2020 soit placée partout sous le signe de la démocratie partagée, de l’écologie en actions et de la justice sociale.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

Le 1er janvier 2020   

 

 

 

Le très haut débit : une urgence à Clapiers

 

  

En 2000, Internet concernait peu de personnes : universitaires, chercheurs, militants associatifs, habitants de très grandes villes.

 

 

Depuis, Internet est devenu un phénomène de société : les administrations s’y sont mises, obligeant les administrés à suivre. Les entreprises en ont fait un atout commercial.

 

Le réseau haut débit (l’ADSL que nous avons à Clapiers) couvre maintenant plus de 98 % des foyers français !

 

Le très haut débit (Fiber To The Home / technologie VDSL2) dessert déjà en France la moitié des ménages. La fibre optique est menée dans les quartiers jusqu’à des répartiteurs : les données transitent ensuite par les anciens fils de cuivre jusqu’aux usagers.

 

Notre commune ne pouvait pas rester trop longtemps zone d’ombre.

 

La compétitivité de nos nombreuses entreprises,

de Cap Alpha et de l’IDATE est en jeu.

 

C’est aussi l’attractivité résidentielle de Clapiers qui aurait souffert de l’important retard pris sur la plupart des autres communes de la métropole.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

 

 

Le 5 novembre 2019


 

 

Agir avant de subir

 

  

En matière de lutte contre le réchauffement climatique, les incantations

les imprécations ne suffisent pas !

 

A Clapiers, la Municipalité contribue activement au dépassement des engagements français en matière d’émission de gaz à effet de serre.

 

Il faut agir vite sinon l’État édictera des contraintes très lourdes.

 

Il faut agir vite sinon le coût des dépenses énergétiques sera insoutenable.

 

Ne rien faire aujourd’hui, c’est subir demain. C’est ne plus être maître de son destin.

 

Une collectivité doit montrer l’exemple : pour elle, se chauffer aux énergies fossiles n’est plus tolérable.

 

Construire en béton banché, produit à base de pétrole, n’est plus admissible quand on sait qu’au contraire les logements à ossature bois stockent beaucoup de CO2.

 

Produire soi-même des énergies renouvelables sur les bâtiments et les espaces communaux devrait être un réflexe, tout comme l’isolation thermique des équipements publics.

 

La population et le climat ne peuvent plus supporter les décisions rétrogrades de quelques-uns.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

 

Le 5 octobre 2019


 

Ecoles : pas de pilote dans l’avion !

 

 

 

Les prévisions d’effectifs de la Municipalité pour la rentrée n’étaient pas fiables.

 

Les effectifs en Maternelle augmente de 10 enfants ce qui augure au moins 1 ouverture de classe sous 3 ans.

 

Avec 9 classes auparavant contre seulement 6 aujourd’hui, la Maternelle peut cependant accueillir plus d’enfants, sachant aussi que la Crèche adjacente ferme.

 

En revanche, 21 enfants manquent à l’appel à l’école Victor Hugo ! Or, par le jeu de départs au Collège plus nombreux que les arrivées de Maternelle, le déficit en 3 ans sera de 65 élèves.

 

Il n’y aura donc pas d’ouverture de classes, quelle que soit la frénésie de construction de la Municipalité : il faudrait en effet 90 nouveaux venus (ouverture à 28 élèves par classe).

Alors, pourquoi s’obstiner à construire 2 nouvelles salles de classe au Calvaire, financées par emprunt et qui resteront désespérément vides ?

 

La Municipalité veut-elle faire croire, coûte que coûte, qu’elle est active ? Ou bien est-ce de la légèreté, de l’inconséquence, de l’incompétence ?

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

Le 5 septembre 2019


 

 

Ecologie à Clapiers : un bilan accablant

 

 

 

 

 

L’équipe municipale en place a non seulement perdu 6 ans dans la lutte

contre le réchauffement climatique mais a elle aussi largement plombé l’avenir

en s’obstinant

dans le tout-goudron et le tout-béton.

 

L’Agenda 21 a été gadgétisé : la Municipalité refuse de chiffrer les dépenses faites car les sommes investies sont indignes.

 

A la ZAC du Castelet, les élus majoritaires ont décidé d’abandonner l’éclairage public à énergie solaire ainsi que le réseau de chaleur et sa chaufferie-bois.

 

Zéro piste cyclable, zéro rénovation thermique de bâtiments : ces dépenses indispensables sont rejetées sur les générations futures.

 

Ni l’extension de la Mairie en cours, ni la nouvelle Crèche ne respectent le standard « Bâtiment à énergie positive » : la volonté politique a manqué.

 

Durant ce mandat, la Majorité municipale a vécu à crédit, a snobé la transition énergétique, a fait des choix anti-écologiques : ce sera donc aux municipalités de demain de porter la charge des investissements pour le climat.

 

Le 5 août 2019


 

 

Urbanisme : on connaît maintenant l’épilogue

 

 

La Majorité municipale s’est dessaisie de ses compétences en urbanisme au profit de la Métropole, en foulant aux pieds son principal engagement électoral.

Elle a endormi son monde en expliquant que Clapiers gardait la main, que rien ne se ferait sans notre accord.

Or, le dernier Conseil de Métropole du 23 juillet 2019, où la chaise de Clapiers est restée une fois de plus vide, a clos le cycle de transfert de l’urbanisme.

Dès 2020, le Plan Local d’Urbanisme sera métropolitain et non plus par commune.

 

Dans le nouveau SCOT, Clapiers est rattachée au « Cœur de Métropole »

= densités de construction plus fortes et 35 % de logement social.

 

L’entretien des ZAC communales comme celle du Castelet sera payé en outre par les communes (éclairage, espaces verts et voirie).

 

Quant à l’attribution des logements sociaux, cette prérogative est maintenant retirée au Maire : une commission métropolitaine en décidera dorénavant, pour éviter le clientélisme et permettre de loger des ménages jusqu’à présent oubliés.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 5 juillet 2019


 

 

Festival de la Tomate :

HONTE aux USURPATEURS !

 

  

Selon les écrits publics de la Municipalité de Clapiers :

"Il y a 12 ans, il nous a semblé pertinent de créer un événement

pour valoriser les producteurs paysans locaux".

 

Or, le Festival a été en fait créé sur Montpellier par Yves Martinot

alors Président de l'Association des marchés paysans de l’Hérault

et Vice-Président de l’association Terres Vivantes 34

que présidait alors Michel Chastaing.

 

Les premiers soutiens ont été le Conseil Général de l’Hérault et la Ville de Montpellier,

et non pas, comme l’affirme le Maire de Clapiers,

le Conseil Régional Languedoc-Roussillon et la Commune de Clapiers.

 

Plus tard, Michel Chastaing, alors Maire-adjoint,

a proposé et obtenu un accueil à Clapiers.

 

Le Festival de la Tomate est la vitrine des paysans aidés par Terres Vivantes

et de la petite agriculture régionale : sociale, souvent Bio et innovante. 

 

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

 Le 5 juillet 2018


 

 

Urbanisme :

les nouvelles cachotteries du Maire

 

 

 

Un lotissement pour 11 maisons individuelles et un collectif d’habitations est apparu à La Plaine.

 

Est-ce un nouveau projet

« 2 pas en avant, 3 pas en arrière », spécialité du Maire ?

 

Les terrains, nus ou avec construction, sont déjà proposés à la vente sur Internet.

 

Pourtant la Municipalité n’en a jamais parlé ni en commissions, ni en Conseil municipal, ni dans Clap’Infos.

 

Encore de la désinformation ?

Encore des mensonges ?

 

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 5 juin 2018


 

 

Quel Urbanisme pour Clapiers ?

Exigeons un débat citoyen !

 

 

 

Lors du 3e atelier de la consultation « Clapiers de demain », de multiples projets ont été présentés par la mairie. Ils impactent le cœur du village (destruction de l’espace Jean Penso, parking semi-enterré), le quartier de l’église (opération immobilière), le parc municipal (construction d’une salle de 350 places, d'un parking de 120 places dans les vignes).

 

Nous exigeons que la municipalité rende publics le plan de référence et la synthèse des ateliers (42 000 € dépensés), publication annoncée dans le Clap’Infos de février.

 

 

 

Ceci est la condition incontournable pour un vrai débat citoyen. 

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

 

Le 5 mai 2018


 

 

Pourquoi un tel massacre

à la tronçonneuse ?

 

 

Le magnifique alignement de noyers d’Amérique le long du boulevard Georges Frêche

a été en partie massacré à la tronçonneuse au mois de février.

 

Nous condamnons fermement cette exaction commise sur le Domaine public.

 

Comment continuer à parler de « Bois habité » pour la ZAC du Castelet alors que ces arbres remarquables, historiques et centenaires étaient les seuls encore non détruits sur l’emprise de cette nouvelle zone d’urbanisation ?

 

Nous sommes très inquiets car la Municipalité menace aussi avec plusieurs projets d’urbanisation d’autres symboles forts de notre commune : la place Max Leenhardt,

le parc Claude Leenhardt et le Vieux Village.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 Le 5 avril 2018

 


 

 

Une nouvelle taxe appelée GEMAPI

 

 

En 2018, les Clapiérois paieront une nouvelle taxe, collectée par la Métropole,

affectée à la gestion des milieux aquatiques et à la prévention des inondations.

 

Le Maire de Clapiers a voté « Pour » : le financement au travers du budget général,

légalement possible, a été écarté.

 

La Métropole compte prélever 3.000.000 €, soit l’équivalent de 15 € par ménage.

 

Le plafond légal étant proche de 90 €, le risque réside dans des augmentations successives.

La ponction se fera au travers de taux additionnels sur la taxe d’habitation, la taxe foncière et la contribution foncière des entreprises : la taxe sera donc, dans les faits, très variable d’un contribuable à l’autre.

 

A Clapiers, nous serons contributeurs nets : nous paierons beaucoup plus que nous ne recevrons et

nous soutiendrons les communes de la métropole les plus exposées

à la submersion marine et aux inondations.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

 Le 5 mars 2018


 

 

Halte au gaspillage des fonds publics !!!

 

 

Quel est le bilan de la nouvelle équipe municipale en 4 exercices budgétaires ?

 

-          10 % de dépenses de fonctionnement en plus pour des services identiques, voire dégradés,

-          450.000 € d’impôts supplémentaires (taxe d’habitation et taxe foncière) pour combler les trous de fonctionnement,

-          de nouveaux emprunts utilisés principalement à l’entretien de l’existant et pas pour de nouvelles infrastructures,

-          des investissements en berne malgré l’annonce de chiffres systématiquement gonflés, d’au moins 50 %,

-          des choix alarmants et délirants au niveau des rares équipements neufs : délocalisation des ateliers municipaux du Centre-Ville pour 650.000 € en 2017, création d’un parking de 120 places près du Stade pour 350.000 € en 2018 et coûteuse extension de la Mairie, au personnel pourtant réduit suite à la Métropolisation, annoncée pour 2019.

 

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 Le 5 février 2018

 


 

 

Pour une année 2018 plus humaine

 

 

Notre Groupe municipal « Clapiers durable et participatif » vous souhaite

une belle et heureuse année 2018, faite de joies et de réussites.

 

Nous faisons aussi le vœu que les décideurs locaux et nationaux en viennent enfin aux fondamentaux républicains :

-          la Fraternité qui exige une réelle solidarité avec les plus pauvres, les plus vulnérables, notamment pour la santé,

-          l’objectif de plein emploi : « Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi » (Constitution de 1946),

-          le droit à l’initiative économique pour tous ceux qui ont des idées, de l’ardeur mais pas de patrimoine,

-          le droit à un logement décent : loyers trop chers y compris en HLM, impôts locaux exorbitants, spéculation foncière, monopolisation des achats de logement neuf par les investisseurs au détriment des familles, jeunes et moins jeunes,

-          et enfin souhaitons une réaction collective, réellement urgente, face à la dégradation rapide de l’état de notre planète.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

 Le 5 janvier 2018


 

Quel bilan de la Métropolisation ?

 

 

La Municipalité a fait le choix d’abandonner un grand nombre de compétences à la Métropole (en contradiction d’ailleurs avec ses engagements électoraux et sans aucune concertation de la population).

 

Quel bilan tirer de ce bouleversement profond qui prive notre Commune de moyens d’action ?

Il est très mitigé concernant la propreté du village, les espaces verts

ou encore l’entretien de la voirie.

 

Concernant le transport, l’arrivée à Clapiers du Tramway est, de fait, chaque jour repoussée.

Difficile d’obtenir sa construction alors que la Municipalité a soutenu la décision de moratoire sur ses travaux !!!

 

Nous attendons toujours un compte rendu de l’action du Délégué de Clapiers à la Métropole, c’est-à-dire le Maire de Clapiers, muet lors des conseils de Métropole.

 

 Le 5 novembre 2017


 

Pas d’études sur le bien-être

de nos enfants

 

 

30.000 € d’études urbaines, notamment sur le secteur Grand’Rue / Eglise

30.000 € d’études « relatives à l’implantation d’ombrières photovoltaïques »

30.000 € d’études « de faisabilité liées aux prévisions de restructuration, extension,

rénovation des équipements publics et périscolaires »

 

Ça fait beaucoup d’études coûteuses pour trop peu d’actions !!!

 

Pendant ce temps, on attend toujours un bilan public et contradictoire (gratuit !!!), associant les parents d’élèves, de la réforme des rythmes scolaires

 

 


 

Logement social :

Clapiers à l’amende !

 

 

Le Préfet de l’Hérault a vu rouge et constaté une carence de construction

de logements sociaux à Clapiers, sur la période triennale 2014-2016

car la Municipalité n’a pas respecté

ses engagements de construction.

 

Notre commune compte 299 logements sociaux

  alors qu’il en faudrait 241 de plus.

 

Conséquence directe : les contribuables Clapiérois devront s’acquitter de

55.938 € de pénalités financières majorées,

chaque année, de 2017 à 2019 inclus.

 

 


 

 

Belle participation

à la Présidentielle !

 

 

         Près de 9 Clapiérois sur 10 ont voté au premier tour de l’élection présidentielle !

           

          Le taux de participation, 89,40 %, comparable à ceux de 2012 (89,93 %) et de 2007 (93,08 % = meilleur score en France pour les grandes communes !!!) met Clapiers à la 17ième position, sur 343 communes, dans l’Hérault, et à la 2ième des plus de 3.500 hb, juste derrière Saint-Clément de Rivière.

 

          Reste maintenant à se mobiliser pour le renouvellement de nos députés !

 

          Espérons que la chute de participation par rapport à la Présidentielle, en 2007 comme en 2012, d’environ 20 % à Clapiers et d’environ 23 % en France (ce qui donnerait une participation nationale de seulement 55 % en juin 2017), ne sera pas à nouveau à déplorer. 

 

 


 

620.000 € de dépenses

pour de nouveaux ateliers municipaux !

 

 

          Le Maire veut sûrement entrer dans l’histoire en créant de nouveaux ateliers municipaux, collés au parking de la Médiathèque et impactant le terminus de la Ligne 5 du tramway, : c’est le plus gros investissement de son mandat, soit 620.000 € d’argent public !

 

          La Municipalité va détruire le parking de covoiturage existant, ce qui porte atteinte à notre Agenda 21, et réduire à terme le nombre de places de parking de 30 à 40 places, soit la certitude d’une gêne du voisinage à cause des voitures-ventouse et l’obligation pour les Clapiérois de payer le parking à la station suivante de Girac.

 

        Ces 620.000 €, gaspillés, vont manquer pour réaliser l’Agenda 21 !

 

        Il est aussi légitime de soupçonner la Mairie, vu son manque de transparence, de vouloir libérer, coûte que coûte, le terrain face à l’Eglise pour une opération immobilière ultérieure. 

 

 


 

 

Enfin le très haut débit à Clapiers !

 

 

Excellente nouvelle !

 

La fibre optique desservira

tous les Clapiérois fin 2020.

 

            Montpellier et Castelnau sont déjà couverts à 100 %. Jacou et Montferrier bénéficient du déploiement dès 2018.

 

            Les Clapiérois ont été informés par Midi Libre de ce 24 janvier.

 

          La Municipalité de Clapiers est restée mutique (aux Vœux comme dans tous ses organes de communication) sur ce sujet qui ne semble pas la motiver, à moins qu’elle n’ait pas été associée au dossier par la Métropole. 5 foyers métropolitains sur 6 bénéficieront d’ailleurs du service avant nous.

 

          La fibre optique, c’est le très haut débit (10 fois celui de l’ADSL et 3 fois celui de la 4G), c’est la télévision ultra haute définition ou en 3D et c’est encore la visioconférence ou le télétravail.

 

 


 

Tramway Ligne 5 :

merci au collectif citoyen !

 

 

            La Ligne 5 repart sur le tronçon nord Hôpitaux-Facultés. Le 14 novembre, Philippe Saurel a reçu longuement une cinquantaine de militants du ColL5ctif Ligne 5, dont Michel Chastaing : il a accepté la reprise du projet. La Ligne 4, tout juste livrée autour de l’Ecusson, sera prolongée jusqu’à Agropolis International, avant les élections municipales.

 

            La mobilisation citoyenne est essentiellement le fait des habitants de l’Ouest de Montpellier. Un nouveau tracé évitant le Parc Montcalm devrait permettre de les désenclaver plus tard : ils le méritent !!!

 

            Pour Clapiers, nous revenons de loin. Le représentant de la Municipalité a en effet accepté en 2014, à la Métropole, l’arrêt des travaux et vanté le BHNS qui, empruntant la Vallée du Lez, squeezerait Clapiers.

 

            L’arrivée du Tramway à Clapiers interviendra au mieux en 2022 : largement le temps donc de consulter les Clapiérois sur les conditions optimales de son accueil (sécurité, collecte de transport collectif).

 

 Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

Le 27 janvier 2017


 

 

Des impôts record pour les Clapiérois en 2017

 

 

            Record d’imposition métropolitaine à Clapiers par rapport aux autres communes :

 

+ 31,29 € pour un ménage sans enfant,

+ 74,90 € avec 1 enfant,

+ 118,51 € avec 2 enfants,

+ 173,11 € avec 3 enfants

et + 227,71 € avec 4 enfants !!!

 

La Municipalité a, elle, fortement majoré ses taux en 2016

pour les taxes d’habitation et foncière.

 

         Alors que le Groupe majoritaire a promis publiquement de ne pas augmenter les impôts communaux 2 années de suite, une nouvelle hausse va en réalité aussi intervenir en 2017 !!!

 

La Municipalité va se discréditer une fois de plus.

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 5 janvier 2017


 

 

Logements sociaux :

toujours pas de charte éthique

 

 

        Question posée en avril 2014 au Maire : « Le mode d’attribution des logements sociaux a été souvent remis en cause durant la campagne : comptez-vous faire changer les choses ? »

 

        Réponse : « Monsieur le Maire indique qu’il ne s’est pas penché encore sur cette question et qu’il l’étudiera. »

 

Comme beaucoup de Clapiérois, nous attendons toujours

- plus de 30 mois plus tard ! -

la définition d’une charte éthique,

pour plus de transparence et plus de justice sociale.

 

Dommage !

Car 20 logements neufs ont été attribués à La Plaine au mois d’octobre 2016 :

Sur quels critères ?

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

Le 5 novembre 2016


 

 

Ateliers municipaux :

pas devant la Médiathèque !

 

5

            Plus que 5 agents aux ateliers municipaux, contre une vingtaine avant le transfert des compétences voirie, propreté et espaces verts à la Métropole. Leurs missions = l’entretien des installations sportives, du parc municipal et des bâtiments communaux ainsi que le soutien logistique à l’événementiel.

 

            Nous sommes pour une nouvelle implantation à La Plaine ou, mieux encore, pour mutualiser du matériel et des locaux, très proches, avec Jacou (ZAC Clément Ader), voire Castelnau (Champ Juvénal).

 

Une construction devant la Médiathèque est inadaptée

pour des raisons évidentes d’esthétique.

 

La suppression du parking de covoiturage (issu d’un Agenda 21 bien malmené) génèrera des problèmes insolubles de stationnement dans le quartier

à l’arrivée du Tramway (au prochain mandat).

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

Le 5 octobre 2016


 

 

Le vieux village mis en danger volontairement !!!

 

5 

L’Architecte des Bâtiments de France a demandé dès 2014, à la Municipalité actuelle, de protéger dans le PLU le patrimoine remarquable du centre historique, dont le Château, la Mairie, une dizaine de maisons de caractère, les anciens bâtis agricoles, la Maison Sabatier et sa « parcelle-jardin », en face l’Église, aujourd’hui menacées.

 

Malgré 2 modifications du PLU, dont une en cours,

la Mairie et la Métropole n’obtempèrent pas.

 

La Municipalité sait pertinemment que, sans cette protection officielle, ces édifices peuvent être à tout moment détruits ou livrés à des promoteurs :

elle est donc complice.

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 5 septembre 2016


 

 Une bonne nouvelle :

la réouverture de classe en Maternelle

 

  

Comme la Directrice de l’Ecole maternelle et comme la Municipalité,

notre Groupe municipal a demandé par lettre, à l’Education Nationale,

la réouverture de la classe fermée il y a déjà 2 ans.

 

Cette réouverture sera effective à la rentrée et nous nous en réjouissons !

C’est une très bonne nouvelle pour toute la communauté éducative,

nos enfants et Clapiers en général.

 

Nous déplorons toutefois que la Municipalité n’ait pas proposé, en conseil municipal, le vote d’une motion,

vote qui aurait démontré toute la détermination des élus. 

  

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 

 Le 30 août 2016


 

 

Nouvelle facturation sociale de l’eau potable

 

 

 

Merci aux délégués du Syndicat Mixte de Garrigues-Campagne (désignés par Montpellier Méditerranée Métropole et par le Grand Pic Saint-Loup) d’avoir accepté notre proposition écrite, en date du 20 octobre 2014, de mettre en place un tarif social pour l’eau potable (possibilité d’expérimentation ouverte par la loi Brottes, promulguée le 15 avril 2013).

 

Nous nous étions engagés lors de la campagne municipale pour la régie publique de l’eau potable (toujours en attente à Clapiers) et pour un tarif écologique et social.

 

L’aide financière dorénavant mise en place permet un soutien aux familles à faibles revenus : nul ne doit, en effet, pouvoir être privé d’accès à ce service vital.

 

Nos propositions constructives et pionnières

reçoivent un écho favorable dans l’intercommunalité.

 

Le 15 juin 2016


 

Toujours sans concertation

et à nouveau dans la contradiction !

 

 

La loi Notre a programmé pour 2017 un transfert massif de compétences du Département vers la Métropole : voirie, social, culture, sport, insertion par l’économique, peut-être même collèges.

 

            Au dernier conseil métropolitain, le Maire de Clapiers s’est abstenu sur ce point, sans prendre part aux débats et donc sans s’expliquer publiquement.

 

            S’il a donc trouvé utile en 2014 de priver notre Commune de nombreuses compétences (urbanisme, voirie, éclairage public, nettoyage des rues, espaces verts, lutte contre les inondations), sans organiser ni référendum ni réunion publique, il a été cette fois-ci manifestement moins enthousiaste !

 

            A son habitude, il n’a pas jugé utile d’informer, ni de concerter les Clapiérois.

 

  Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 5 juin 2016


 

Sans éthique que reste-t-il en politique ?

 

  

            Nous regrettons l’opacité, le manque de transparence de la gestion municipale : par exemple, recrutement d’un employé de Cabinet, sans information de la population, ou encore annulation d’un conseil municipal, sans raison.

 

            Nous attendons toujours des explications claires quant aux travaux de rénovation réalisés dans certains bureaux de la Mairie, première priorité et première réalisation au lendemain de l’élection municipale !

 

            En conseil municipal, l’Opposition fait l’objet d’attaques personnelles détestables et le Maire ne consulte jamais les listes minoritaires avant les décisions majeures du mandat.

 

            Nous attendons toujours un engagement de la Majorité à respecter les clauses de la Charte Anticor et les chartes d’accessibilité proposées par l’APF et l’UNAPEI, mais aussi de la transparence, de la justice sociale, de la traçabilité des demandes pour l’attribution des logements sociaux.

 

Le 5 mai 2016


 

 

La girouette municipale :

après la Métropole, les impôts !

 

    

La Municipalité et les Impôts

dans son programme électoral :

« Grâce à la mise en place, en 1983, des abattements de la taxe d’habitation, aux taux maximum autorisés par la loi, tous les contribuables clapiérois bénéficient d’allégements d’impôts très sensibles.

Ces mesures seront maintenues. »

 

La suite : Abattement général à la base réduit, pour tous, de 15 % à 10%.

 

294.000 € de nouvel impôt communal en 2016, soit une inflation record de 11 % !!!

 

Pour vous informer en toute liberté :

http://www.clapiersdurableetparticipatif.org

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 Le 5 avril 2016


 

 

Ecologie municipale : après l’inaction, la récupération !

  

 

Communiquer sur le bilan écologique de l’équipe municipale précédente

ne fait pas le début d’un programme pour une Majorité.

Ne pas citer le nom de l’Adjoint responsable de cet élan politique révolu,

Adjoint maintenant dans l’Opposition : c’est de la récupération éhontée.

 

Plus d’un million d’euros investis dans l’isolation des bâtiments, les jardins familiaux, un chauffe-eau solaire, du photovoltaïque, l’éclairage public économe, une chaufferie-bois : ça, c’était avant !!!

 

Quasiment zéro investissement dans les économies d’énergie et la production d’énergies renouvelables, en 2014 et 2015 :

  ça c’est la Majorité actuelle !!!

 

Pour vous informer en toute liberté : http://www.clapiersdurableetparticipatif.org

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 Le 5 mars 2016


 

 

Des honneurs nationaux pour Terracoopa

  

 

Terracoopa, LA couveuse agricole régionale, est basée à Clapiers, à Viviers.

 

Cette coopérative d’activités, membre de l’économie sociale et solidaire, favorise la création d’entreprises dans les domaines de l’agriculture biologique et des métiers de l’environnement

(27 porteurs de projet concernés en son sein et déjà 5 installés au dehors).

 

Terracoopa a obtenu le Prix « Innovation sociétale » dans le cadre national

des « 6ièmes Grands Prix de la finance solidaire » : un grand bravo !!!

 

 

Pour vous informer en toute liberté : http://www.clapiersdurableetparticipatif.org

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 Le 5 février 2016 (aussi)


Nous partageons la même analyse que nos amis de la Liste "Faire réussir la gauche au service des Clapiérois" : le Groupe majoritaire et le Maire foulent aux pieds très régulièrement la démocratie, méprisent l'opinion des Clapiérois et l'expression des 3 groupes minoritaires.

Le 5 février 2016


 

 

Nouvelle régression du Service Public à Clapiers

 

 

Votre poubelle grise ne sera plus collectée le lundi !!!

 

 

ZÉRO information municipale franche sur cette suppression !

 

 

La Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères, elle, croît tous les ans.

 

 

Pour vous informer en toute liberté : http://www.clapiersdurableetparticipatif.org

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 6 janvier 2016


 

 

Régie d’eau potable : Clapiers attendra !

 

 

Baisse de 10 % du prix de l’eau potable

pour 13 communes de la Métropole, dont Montpellier,

à l’occasion du passage en RÉGIE

 

Notre souhait de passer en régie ayant été refusé, Clapiers reste en affermage.

 

Nous défendons l’idée d’un prix unique de l’eau sur toute la Métropole.

 

Pour vous informer en toute liberté : http://www.clapiersdurableetparticipatif.org

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 6 janvier 2016


 

 

Vœux pour 2016

 

 

Nos meilleurs vœux aux Clapiérois :

santé et bonheur familial, réussite dans toutes vos entreprises.

 

Nous souhaitons que les dossiers suivants avancent en 2016 :

-       La réouverture de la Poste au mois d’août et tous les jours de la semaine,

-       La réouverture de la classe fermée en Maternelle,

-       Le maintien de deux collectes hebdomadaires pour la poubelle grise,

-       Un impôt communautaire le même pour les Clapiérois et non plus supérieur,

-       La relance de la Ligne 5 du Tramway.

 

Pour vous informer en toute liberté : http://www.clapiersdurableetparticipatif.org 

 

 Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 Le 8 décembre 2015


 

 

L’écologie a déserté la Mairie

 

 

Du béton, du goudron, mais            Rien pour l’isolation des bâtiments

 

                                                            Rien pour les énergies renouvelables

 

Qu’il est loin le temps où Michel CHASTAING insufflait une vraie politique écologiste.

 

Chauffe-eau solaire subventionné, bâtiments en bois, rénovation BBC de l’école du Calvaire, photovoltaïque,

éclairage public économe,  isolations de la Mairie, de la salle Jean-Louis Barrault :

cela n’intéresse plus du tout la Municipalité !

 

Pourtant, sans économies d’énergie drastiques, pas de marges de manœuvre financières !!!

 

Pour vous informer en toute liberté : http://www.clapiersdurableetparticipatif.org

 

 Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

 Le 6 novembre 2015


 

Accessibilité des bâtiments publics : le grand recul

 

 

La Municipalité a abandonné la politique d’accessibilité.

 

Alors que la précédente équipe municipale consacrait 50.000 € par an à la mise aux normes des bâtiments communaux, 3.800 € seulement ont été investis en 2014 et rien n’a été prévu au budget 2015.

 

            La Commission extramunicipale Accessibilité a été oubliée puis réunie une seule fois en 18 mois.

 

            L’Etat met la pression et donne 3 ans à la Commune pour réaliser 500.000 € de travaux.

 

            La Municipalité sollicite une dérogation pour étaler ces investissements sur 9 ans.

 

Notre liste « Clapiers durable et participatif » a signé lors des Municipales les chartes de respect de l’UNAPEI et de l’Association des Paralysés de France : nous ne trahissons jamais nos engagements.

 

Pour vous informer en toute liberté : http://www.clapiersdurableetparticipatif.org

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 3 octobre 2015


 

Tramway, Ligne 5 : toujours le blocage

 

 

Le Maire a refusé par 3 fois, en 2014 puis en 2015, d’inscrire à l’ordre du jour du conseil municipal un vote de soutien à la construction de la Ligne 5 du Tramway.

 

Si la Municipalité a mis la marche arrière sur l’écologie

qu’au moins la Métropole fasse un grand pas pour les Clapiérois.

 

En refusant nos motions, le Maire prive notre Commune de toute position officielle et empêche tout débat public, tout débat démocratique : quelles incidences en termes de gains de temps, de qualité de l’air, de réduction du bruit, de santé, de sécurité, de développement économique et humain pour Clapiers ?

 

Pour vous informer en toute liberté : http://www.clapiersdurableetparticipatif.org

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

Le 22 septembre 2015


 

Des économies budgétaires ciblées sur la petite enfance

 

  

Une fermeture de classe en Maternelle l’année dernière pour 5 élèves de moins.

Avec 7 élèves de plus à la rentrée, le Maire ne demande pas la réouverture.

 

Le Gouvernement socialiste économise un professeur des écoles.

La Municipalité socialiste économise une ATSEM.

 

Le personnel éducatif, les parents et les enfants

vont subir, toute l’année, les sureffectifs : 29,5 enfants par classe !

 

 Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 8 août 2015    


A quand la transparence des comptes communaux ?

Nous annoncions + 110.000 € d’impôts communaux en 2015 : la Majorité reconnaît 94.638 € de hausse par rapport au prévisionnel 2014 alors que nous, nous comparons au réellement réalisé en 2014.

L’augmentation des impôts, due à la Commune, soit + 620.000 € en 2015 par rapport à 2009, vient en grande partie de la baisse des abattements sur la taxe d’habitation : la Municipalité tait cette cause.

Le Groupe majoritaire annonce « 1.635.000 € d’investissements nouveaux » !!! En 2014, même refrain : 1.703.371 € affichés et finalement seulement 896.861 € réalisés (53 % !!!), dont 300.000 € financés par l’emprunt.

Pour la Municipalité : « 70 % des investissements sont réalisés par la commande publique ». Or, les collectivités locales ont investi en 2012 seulement 45 Md€ (11 % de la France), loin derrière les entreprises (229 Md€, soit presque 60 %) et les ménages (128 Md€, soit plus de 30 %) qui sont les deux vrais moteurs de notre économie.


Signataires de la Charte Anticor (« Contre la corruption, pour l’éthique en politique »),

nous demandons que les comptes de la Commune soient accessibles à tous par Internet.


Michel Chastaing Faouzia Dahmane Bernard Duvic Philippe Foulon

Le 8 juin 2015  


 

Logement social : des démarches facilitées et unifiées

 

 

En tant que signataires de la Charte Anticor (« Contre la corruption, pour l’éthique en politique »), nous nous félicitons de la mise en ligne par le Ministère du Logement de la demande d’attribution d’un logement social.

 

Au-delà des offices et des sociétés d’HLM, des municipalités faisaient délivrer ce dossier à l’Accueil de la Mairie, d’autres au Centre Communal d’Action Sociale, voire pour certaines, via le Secrétariat du Maire.

 

L’Etat a communiqué les éléments suivants, pour Clapiers en 2014 :

 

Nombre de logements sociaux : 254 (0,9 % de l’agglomération)

Nombre de demandes en attente : 183 (0,9 % de l’agglomération)

Nombre de logements attribués : 13 (0,4 % de l’agglomération)

 

soit une rotation du parc en 20 ans (9 ans sur l’agglomération) et une attente de 14 ans (6,5 ans sur l’agglomération)

 

 Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 6 juin 2015  


ZAC du Castelet : restons vigilants !

  

Urbaniser 14 hectares, rajouter 430 logements aux 2.000 existants : c’est un choc pour notre village.

 

            Les riverains et notre Groupe mettent en garde contre des immeubles d’orientations et de hauteurs inadaptées : la Municipalité doit faire évoluer son projet initial en acceptant nos arguments sérieux et étayés.

 

            Qui financera les équipements publics - requalification du boulevard Georges Frêche, accès piétons et vélos rue du Château, crèche et école - vu l’absence de participation de l’aménageur ? Nos impôts ?

 

            Dans un contexte de crise immobilière larvée et de sous-estimation des frais d’aménagement de la ZAC, notre Commune est-elle en capacité d’éponger demain un déficit sur cette opération ?

 

            Trop de projets d’éco quartiers trahissent en cours de réalisation leurs promesses : après l’abandon de la desserte de Clapiers par le Tramway, soyons encore plus vigilants sur la densité d’habitation, sur la qualité architecturale, sur celle de l’espace public, sur le réseau de chaleur au bois prévu, sur l’éclairage solaire.

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

Le 6 juin 2015  


Les finances communales en question en 2015


Une nouveauté : 362.708 € à payer tous les ans

à Montpellier Méditerranée Métropole

C’est le montant annuel de l’Attribution de Compensation que Clapiers doit, suite à la création de la Métropole.

Pour comparaison, la Communauté d’Agglomération versait jusqu’à présent 29.906 € par an à Clapiers.


Bis repetita : une dette supplémentaire de 300.000 €

En 2014, plus de la moitié des travaux a été financée par emprunt !

Ce dernier était soi-disant dû aux travaux de la Montée de la Fiole, pourtant programmés en 2015 !

En 2015, la Majorité municipale prévoit un nouvel emprunt de 300.000 €, soit à nouveau plus de 50 % des travaux.

Cette fois-ci, c’est la réalisation d’un stade en pelouse synthétique, au mieux en 2016, qui sert d’excuse.


Et un grand classique : + 110.000 € d’impôts communaux

à payer par les Clapiérois

 

 

Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic – Philippe Foulon

 

Le 5 avril 2015  


Protection de l’église et projet de ZAC du Castelet

 

                Sans avoir concerté les centaines de propriétaires concernés, le Groupe majoritaire a souhaité réduire, dans la précipitation (Conseil municipal du 16 décembre 2014 et enquête publique en Mairie, sous couvert de la Métropole, clôturée dès le 12 mars 2015) la zone de protection du mur-clocher de l’église, instituée il y a quelques 35 ans !

            Ce monument historique est pourtant un des symboles de notre village.

            Dans un périmètre de 500 mètres, l’architecte des bâtiments de France voyait les permis de construire (neuf, extensions, piscines, photovoltaïque) et donnait un accord éclairé, garant des intérêts tant publics que privés.

            Hasard curieux : plusieurs hectares de la ZAC du Castelet disparaissent du périmètre de protection !!!

            C’est la porte ouverte à des immeubles d’orientation et de hauteur inadaptés, impactant de façon irréversible le maintien de la vue sur le Vieux village, le château, les pinèdes et l’église.

 

 Michel Chastaing – Faouzia Dahmane – Bernard Duvic

et Philippe Foulon (en remplacement de Valérie Adam, démissionnaire pour des raisons professionnelles)

Le 6 mars 2015  


                      Premières et dernières élections « Départementales » ?

 

                Féminisation, retraite forcée pour beaucoup de sortants, le nouveau mode de scrutin favorise moins les notables : l’électeur se déterminera non plus sur un individu mais sur des programmes.

 

                Cette élection a toujours été mineure aux yeux des électeurs : elle l’est maintenant aussi pour la classe politique car les compétences du Département disparaissent une à une. La Grande Région et la Métropole vont en effet monopoliser le développement économique, l’aménagement de l’espace, la formation (collèges, lycées, universités, formation professionnelle), les routes, le transport collectif, l’insertion par l’économique, la culture et bientôt le social.

 

                En ville, le Conseiller général était très peu connu : dorénavant, le Conseiller départemental urbain n’influera que sur le rural (dépourvu de métropole) et « inaugurera les chrysanthèmes » en ville. Sa principale occupation sera de gérer des budgets en chute libre, l’effondrement du nombre du personnel, le poids de la dette contractée lorsque le Département assurait des compétences majeures d’aménagement du territoire, la fin du saupoudrage des subventions aux collectivités territoriales et aux associations.

 

L’électeur devra donc privilégier les enjeux nationaux (chômage, sécurité, logement, éducation, santé, baisse des déficits) et métropolitains (Ligne 5 du Tramway, mode d’urbanisation, développement économique),

les futurs élus départementaux ne pouvant plus peser localement.

Le 6 février 2015  


        Halte à la hausse des impôts locaux à Clapiers

 

                                                                                                                            en 2014 par rapport à 2008   Moyenne annuelle

 

Taxe d’habitation (part communale)                                                  + 290.000 €/an             + 4 %

Taxe sur le foncier bâti (part communale)                                         + 220.000 €/an             + 3 %

Taxe d’habitation (part intercommunale)                                          + 410.000 €/an             + 7,5 %

« Surtaxe » sur la part Agglomération pour les seuls Clapiérois       + 160.000 €/an

Croissance des dégrèvements                                                            -    80.000 €/an


Pour mémoire : + 1 % de population par an, soit + 300 habitants

 

     Tous les ans, c’est 1.000.000 € d’impôts locaux à payer en plus !

L’addition est lourde pour les Clapiérois :

tous les ans, 500 € à payer en plus par ménage (en moyenne).

Toute nouvelle augmentation de taux serait une augmentation de trop.

Le 15 janvier 2015  


Des citoyens se mobilisent pour la Ligne 5

 

L’Ecusson à 20 mn de Clapiers. La desserte de 70 % des lieux de travail des Clapiérois. Les hôpitaux, les facultés à 10 mn.

Le Lycée Frédéric Bazille à 5 mn. Un parking pratique à Girac pour ceux qui ne peuvent pas rejoindre à pied le terminus.

De nombreux Clapiérois attendent le Tramway !

 

Moins de pollution. Moins de bruit. Moins de danger. L’autonomie de mobilité pour tous : jeunes, personnes handicapées, personnes âgées. 6 collèges, 4 lycées, 3 universités, deux écoles supérieures, soit 52.700 étudiants desservis dans le Campus et Agropolis. La fin de la saturation du Tramway aux heures de pointe.

De nombreux Montpelliérains attendent la Ligne 5 !

 

Plus de 2.000 signataires exigent la réalisation de la Ligne 5.

Réunion d’information organisée à Clapiers par le ColL5ctif Tramway

(représentant plus de 20 comités de quartier et associations – coll5ctif@gmail.com)

Jeudi 5 février 2015 à 18 h 30 – Salle Jean-Louis Barrault

Le 8 janvier 2015  


                           Quel bilan tirer de l’action municipale en 2014 ?

 

Nous avons aimé : la Fête du 14 juillet, le Festival de la Tomate, la réunion publique pour la Montée de la Fiole.

 

 

Nous avons vivement déploré :

- l'abandon de la politique d'accessibilité (10.000 € à peine pour un accès facilité aux bâtiments et à la voirie),

- le black-out maintenu sur la fermeture d'une classe à la Maternelle,

- l'intox, longuement entretenue, sur le soi-disant maintien de la Ligne 5 de Tramway,

- le déni d'information et de démocratie autour du passage en Métropole,

- le trou d'air dans la trésorerie de la Commune qui a conduit à un emprunt de 300.000 € dès juillet, justifié "pour la Montée de la Fiole" dont les travaux ne sont pourtant programmés qu'en 2015,

- la quasi disparition des actions de développement durable.

 

Exit l'écologie et la démocratie ! Bonjour le ripolinage de quelques installations et l'augmentation des frais de fonctionnement : + 220.000 €, dont + 30.000 € pour les indemnités des élus.

Le 8 décembre 2014  


 

Catastrophe naturelle : pas une fatalité si la volonté politique est là

 

Juste 185 mm ce 29 septembre mais 250 mm le 22 septembre 2003, 210 mm dans la nuit du 11 au 12 décembre 2002 et 160 mm le 3 décembre 2003, les pluies très intenses sont, de longue date, fréquentes à Clapiers.

 

50.000 € de travaux d’urgence dès novembre 2003, plus de 800.000 € investis par notre Commune

en 2004, 2005 et 2006, protégeant dorénavant des points noirs.

 

Des travaux de préservation sont donc encore nécessaires au Collège, aux Moulières, au Castanou, au Chêne-Liège, au Vallon, aux Closades, à la Plaine et aux Asphodèles pour éviter le retour des inondations.

 

Gouverner, c’est prévoir et pas seulement sur le court terme.

Le 13 novembre 2014  


 

 

 

 

MÉTROPOLE

QUELLE

DÉMOCRATIE

LOCALE ?

 

 

 

 

 

Le passage à la Métropole a été le choix unanime de la majorité municipale

sans aucune consultation des Clapiérois.

 

·         Aucune réunion d’information à destination des Clapiérois n’a été organisée sur ce sujet majeur et ses conséquences irrévocables.

·         La tenue d’un référendum local dont seul le maire de la commune a le pouvoir de l’organiser, a été refusé.

·         La réunion d’information avec le Président de l’Agglomération s’est tenue à huis clos, pour les seuls conseillers municipaux.

·         La délocalisation du conseil municipal décisionnel dans une salle plus vaste permettant l’accueil d’un public plus nombreux a été refusée.

 

Quelle est la place de la démocratie locale à Clapiers ?

Quelle sera la place de la démocratie locale dans la prochaine Métropole ?

 

Expression libre commune avec la Liste "Faire réussir la Gauche au service des Clapiérois", le 13 octobre 2014.


Fermeture de classe en Maternelle !

 

Au danger annoncé d'une fermeture de classe en Maternelle,

le Maire de Clapiers a seulement demandé "un nouveau comptage à la Rentrée" !

 

Bilan de l'opération : 4 enfants de moins = 1 fermeture définitive de classe

 

                    Plus que 6 classes = des effectifs à 30 et 31 enfants !

 

Résultat de l'opération : Inaction du Maire = dégradation du service public

 

http://www.initiatives-clapiers.org

Le 8 septembre 2014  


Le Tramway à Clapiers au point mort

  La venue du Tramway à Clapiers n’est plus d’actualité (les premiers travaux n’ont pas débuté comme prévu).

 

  Le Maire de Clapiers fait l’autruche. Il ne réagit pas. Il n’a aucun poids à l’Agglomération de Montpellier.

 

  Aucune demande de remplacement : ni Bus à Haut Niveau de Service, ni amélioration de la fréquence des bus.

 

  Le Tramway devait pourtant desservir notre lycée de secteur Frédéric Bazille sur Agropolis et les Clapiérois travaillant sur Montpellier Nord (70 % de l’activité pour Clapiers).

 

  Le Tramway était un engagement fort de notre liste : ce n’est manifestement pas une priorité pour le Maire.

 

Question de notre Groupe « Clapiers durable et participatif » au Conseil municipal du 27 mai :

« En tant que Maire socialiste de Clapiers, quelle ligne de conduite comptez-vous suivre à l’Agglomération de Montpellier ? »

 

Réponse : « Monsieur le Maire souligne que cette question ne relève pas de la gestion communale. »

 

Position dangereuse que d’être simple spectateur à la Communauté d’Agglomération !!!

Le 12 septembre 2014  


Expression libre commune avec la Liste "Faire réussir la Gauche au service des Clapiérois", le 13 août 2014.


Clapiers intégrée dans la Métropole ?

 Le Maire de Clapiers a voté, de son propre chef, « Pour la Métropole » au Conseil d'Agglomération tenu le 17 juillet, après avoir empêché tout débat lors du Conseil municipal tenu la veille.

  Il a renié ses engagements de campagne pourtant très clairs = "Le Plan Local d'Urbanisme doit rester une compétence communale. Cette proximité sera défendue par exemple avec le refus de transfert du PLU dont nous devons garder la maîtrise. Lors du vote sur le transfert de cette compétence, nous voterons contre car nous sommes déterminés à pouvoir assurer la gestion de notre espace, le devenir de notre cadre de vie et nos services de proximité."

  Tous les élus socialistes ont voté « Pour la Métropole », suivant la position de leur parti.

 Notre Groupe, lui, veut que l'intercommunalité soit concertée, discutée et non imposée.

Signez la pétition citoyenne, indépendante de tous les partis politiques

et des listes en présence aux Municipales :

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2014N46646

Le 13 août 2014  


Projet d’aménagement de l’éco quartier du Castelet

450 logements projetés sur 14,3 ha

Densité de 32 logements à l’hectare

(20 minimum d’après le SCOT)

30 % de logements sociaux

(ne résorbe que 10 % du retard)

20 % d’accession sociale à la propriété

50 % de prix libre (près de 4.000 €/m²)

250 m² de commerces

12,7 m€ de dépenses estimées

1.200 nouveaux habitants sur 10 ans

 

 

Un risque financier important sur cette ZAC communale

(chiffrage des recettes absent et des dépenses sommaire) :

-          pas de participation financière de l’aménageur

-          pas d’assurance contre un déficit

 

Des équipements publics à notre charge :

-          requalification des boulevards de la Liberté et Georges Frêche

-          accès piétons-vélos rue du Château

-          accueil des enfants (crèche, école)

 

Impact inacceptable sur les habitants du Clos des Pins : immeubles de 14 m de haut le long du boulevard de la Liberté

Plus de détails sur le site du Groupe « Clapiers durable et citoyen » : http://www.initiatives-clapiers.org

Le 9 juin 2014  


 

NON A LA FERMETURE

EN MATERNELLE

 

Le service départemental de l’éducation nationale a pris la décision le 15 avril de fermer une des 7 classes de notre école maternelle à la rentrée de septembre.

 

Les effectifs prévisionnels donnés à l’administration sont de 171, contre 175 enfants actuellement.

 

A la question écrite d’alerte, posée par notre équipe, antérieurement à la décision de fermeture, le Maire a répondu en conseil municipal du 24 avril qu’il demandait un comptage des élèves à la rentrée.

 

Nous considérons cette mesure bien légère, bien molle et pas du tout proactive.

 

Nous privilégions, en ce qui nous concerne, la qualité de l’enseignement par rapport à l’économie financière que ferait notre Commune, avec une ATSEM de moins.

 

Pour espérer ensuite une réouverture, il faudrait justifier de 12 enfants de plus, ce qui serait par la suite très difficile, compte tenu du peu de jeunes ménages attirés par la politique d’urbanisme et du logement menée à Clapiers.

 

Alors, luttons tous aux côtés de la communauté éducative pour maintenir cette classe !

 

Le 10 mai 2014  


 

Merci aux Clapiérois

 

 

La liste « Clapiers durable et participatif » remercie les Clapiérois pour la qualité de leur accueil durant la campagne et les 812 Clapiérois pour leur suffrage.

 

Avec 30 % des votes exprimés, l'adhésion à nos orientations et à notre programme se concrétise par la présence de 4 élus au Conseil municipal.

 

La citoyenneté a été aux antipodes de l'excellence antérieure puisque avec seulement 2 Clapiérois sur 3 exprimés, Clapiers s’est classé 237ième sur 343 dans l'Hérault.

 

Offre politique insuffisante, mouvement d'humeur, protestation, manque de motivation, attente d'un second tour qui n'est pas venu ?

 

Un record de bulletins nuls ou blancs a été atteint : 237 dénombrés, soit 8 % des votants !

 

En menant une campagne très propre, exemplaire, respectant la Charte Anticor, nous n'avons pas participé à la décrédibilisation du politique à Clapiers.

 

Nous siégeons maintenant, en toute indépendance, au sein d'un conseil municipal inféodé à plus des deux tiers à un parti politique.

 

Nous serons force de proposition positive et nous agirons dans l'intérêt général pour :

-         un urbanisme participatif respectueux des riverains,

-         l'égalité de tous devant les décisions municipales,

-         conserver au niveau communal les politiques de proximité,

-         le maintien des manifestations culturelles et festives,

-         la prise en compte constante du développement durable,

-         la défense de l'école et des services publics.

 

Notre mouvement animera la vie démocratique et le débat citoyen à Clapiers.

            

Le 2 avril 2014